Les archives aussi!

Archives
Au travers d’une circulaire le ministère de la Culture et de la Communication attire l’attention des collectivités sur la spécificité du risque d’exposition à l’amiante dans les services qui gèrent leurs archives.
« Les documents d’archives, cartons de conditionnement et archives elles-mêmes, conservés dans ces immeubles bâtis, peuvent avoir été contaminés par l’amiante lors de leur stockage dans un bâtiment contenant des matériaux amiantés dégradés ou à la suite de travaux ».
Adressée aux préfets de région et de département, elle détaille ce risque spécifique à la gestion des archives.
Un risque peu connu, mais pourtant bien réel et qui a fait l’objet d’une « déclaration de maladie professionnelle pour un agent ayant exercé dans un service de gestion des archives.
La circulaire traite des entrées d’archives et pointe le rôle du responsable, qui doit « s’assurer qu’elles sont dans un état sanitaire compatible avec les règles en vigueur en matière d’hygiène et de santé publique ».
Les fonds déjà collectés, également exposés au risque amiante doivent faire l’objet d’une analyse par sondages.
Cette directive qui s’adresse aux organismes publiques, doit également interpeller tout détenteur d’archives ayant séjournées dans un immeuble amianté.