CICEA OCE évalue l'exposition professionnelle aux poussières de bois

En France, près de 400 000 salariés sont exposés aux poussières de bois. L’exposition aux poussières de bois dans les ateliers de menuiserie, ébénisterie, les scieries, et toutes les activités de la filière bois, peut provoquer des effets nocifs sur la santé et des cancers.

Les poussières de bois sont reconnues comme des agents cancérogènes, et à ce titre, l’exposition professionnelle est soumise aux règles de prévention spécifiques aux activités impliquant des agents classés comme cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction (CMR).

CICEA OCE Ouest Contrôle Environnement est accrédité par le COFRAC pour le contrôle des expositions professionnelles aux poussières de bois, et d’autres agents chimiques, dans l’air des lieux de travail – LAB REF 27. 

Comment se déroule l'évaluation de l'exposition professionnelle aux poussières de bois avec CICEA-OCE ?

  1. Visite de votre établissement et définition des Groupes d’Exposition Similaire ou Homogènes – GES/H (travailleurs exposés de la même façon)
  2. Elaboration de la stratégie de prélèvement
  3. Les travailleurs sont équipés de pompes de prélèvement équipées de filtre, proches de leurs voies respiratoires. Ces pompes aspirent l’air ambiant, le filtre piège les particules en suspension.
  4. Prélèvement de l’air pendant une journée de travail. (3 prélèvements minimum pour chaque GES/H)
  5. Analyse des filtres, dans notre laboratoire : on détermine la masse des poussières de bois collectées, en pesant le filtre avant et après le prélèvement avec notre balance de précision.
  6. Calcul de la concentration en poussières de bois, en mg/m3.

Si la concentration en poussières de bois est :

Inférieure à 0.1mg/m³

La VLEP n’est pas dépassée. 

Une évaluation annuelle est suffisante

Comprise entre 0,1 mg/m³ et 1 mg/m³

il faut effectuer 2 autres campagnes de prélèvement, afin d’évaluer la probabilité de dépassement de la VLEP par calcul statistique.

Supérieure à 1 mg/m³

La VLEP est dépassée. 

Nous vous indiquons les actions correctives à mettre en place. 

L’employeur doit procéder au contrôle de l’exposition des travailleurs aux poussières de bois présentes dans l’atmosphère des lieux de travail au moins 1 fois/an selon l’article R 4412-76 du code du travail.

CICEA vous propose d'autres ressources pour comprendre comment on évalue l'exposition professionnelles aux poussières de bois