L'exposition professionnelle aux poussières de silices :
un risque pour votre santé et celle de vos salariés.

Depuis le 1er janvier 2021, les travaux qui exposent à la poussière de silice cristalline sont considérés comme cancérogènes. Par conséquent, l’employeur est désormais dans l’obligation d’évaluer l’exposition professionnelle aux poussières de silice de ses salariés.

Cette évaluation doit se faire par un organisme accrédité. CICEA-OCE est accrédité par de COFRAC pour effectuer le contrôle des expositions professionnelles aux agents chimiques dans l’air des lieux de travail – LAB REF 27.  Accréditation COFRAC Essais n°1-2263 – portée d’accréditation consultable sur www.cofrac.fr

Où trouve-t-on de la silice cristalline ? On trouve de la silice cristalline dans la plupart des matériaux utilisés dans le BTP : le ciment, les briques, les enduits, le sable, le béton. On en trouve également, à l’état naturel, dans l’argile, l’ardoise, le granit, le grès, le marbre

Quel est le point commun entre un maçon, une tailleur de pierre, un électricien et  un ouvrier du BTP … ?  Ils font partie des quelque 365 000 travailleurs exposés aux poussières de silice cristalline. Et ils sont exposés à des risques pour leur santé.

Comment se déroule l'évaluation de l'exposition professionnelle
aux poussières de silices avec CICEA-OCE ?

1- Nous venons sur votre lieu de travail et nous définissons les Groupes d’Exposition Similaire ou Homogènes – GES/H – les travailleurs qui sont exposés de la même façon (même poste de travail, même procédé, mêmes tâches…)

2- Nous élaborons la stratégie de prélèvement, en collaboration avec la direction de l’établissement et les acteurs de la prévention (CSE, médecin du travail…).

3- Nous équipons les travailleurs de pompes de prélèvement équipées de coupelles filtrantes, proches de leurs voies respiratoires. Ces pompes aspirent l’air ambiant, la mousse piège les particules en suspension.

4- Nous effectuons les prélèvements d’air  pendant toute une journée de travail habituelle. Pour chaque groupe d’exposition similaire, on réalise au minimum 3 prélèvements.

5- Nous réalisons l’analyse des coupelles filtrantes, en laboratoire : on détermine la masse des poussières de silice collectées, en pesant la mousse avant et après le prélèvement avec une balance de précision.

6- Nous calculons la concentration en poussières de silice, en mg/m3. Puis nous éditons notre rapport.

La VLEP – Valeur Limite d’Exposition Professionnelle – est la concentration d’agent chimique dans l’atmosphère du lieu de travail sur la période de référence de 8h.

Dans le cas des poussières de silice, on mesure la concentration de 4 variétés de poussières ayant différentes VLEP :

  • Poussières alvéolaire non silicogènes (ns) : VLEP = 5 mg/m3
  • Quartz (q) : VLEP = 0.1mg/m3
  • Cristobalite (c): VLEP = 0.05 mg/m3
  • Tridymite (t): VLEP = 0.05 mg/m3

On calcule l’exposition professionnelle en appliquant cette formule : 

Cns/5 + Cq/01 + Cc/0.05 + Ct/0.05

La VLEP de ce mélange est fixée à 1

 

Si l’exposition professionnelle aux poussières de silice est < 1 mg/m3: La VLEP n’est pas dépassée. Une évaluation annuelle est suffisante.

Si l’exposition professionnelle aux poussières de silice est > 1 mg/m3: La VLEP est dépassée. Nous vous indiquons les actions correctives à mettre en place.

 

Dans tous les cas, l’employeur doit procéder au contrôle de l’exposition des travailleurs au poussières de silice ( agent CMR* ) présentes dans l’atmosphère des lieux de travail au moins 1 fois/an selon l’art R 4412-76 du code du travail.

 Faites appel à CICEA-OCE pour vous accompagner et préserver la santé de vos salariés.

 (*CMR : Cancérogène, Mutagène et Reprotoxique)

Laisser un commentaire